Sélectionner une page

La seconde intervention de coupe de la forêt de peupliers de culture, qui s’étend au bout de l’avenue de Bayonne, est programmée pour ce mois de juillet 2022. Les rangées d’arbres parfaitement alignés qui ont pris racine à L’Union en 1991 vont bientôt s’effacer du paysage.

Gérée par l’Office National des Forêts (ONF), cette forêt de culture avait une échéance connue : ces peupliers devaient être abattus en 2012. Habituellement une forêt de cette essence voit son horizon s’établir entre 15 et 25 ans. La forêt de peupliers, destinée à la production de bois, est constituée d’essences à croissance rapide parvenues à maturité au bout de 20 ans. A ce jour, le bois dépéri. Des coupes et visites de sécurité sont effectuées par l’ONF. En 2017, et suivant les préconisations des spécialistes, la première tranche avait été abattue pour être remplacée par plus de 1000 plants. Les citoyens avaient été mis à contribution pour cette opération. Les enfants des centres de loisir et tous les Unionais avaient été appelés à se munir de bottes et de gants pour enraciner de jeunes plants d’essences locales diverses pour donner vie à une forêt d’agrément. Ce temps citoyen était le fruit d’une collaboration entre la Ville, l’ONF et Arbres et Paysages d’Autan (APA).

Les peupliers actuels s’étendent sur une surface de 2,7 hectares. Le Conseil Municipal a validé la proposition de l’ONF de vente à la coupe du bois. A partir de la semaine du 18 juillet, ce sont les bûcherons de Garnica qui interviendront sur ce chantier pendant 3 semaines environ. Pendant toute cette durée, l’accès à cet espace sera interdit au public, pour des raisons de sécurité.

Suivront alors les chantiers de préparation du sol puis de reboisement à l’hiver prochain. Tout ce nouvel espace sera pensé tout d’abord pour offrir une barrière végétale et phonique entre la ville et l’autoroute. Ce nouveau pôle vert deviendra une forêt d’agrément avec des zones multi-strates et de clairières. Ce rideau végétal aux différentes strates sera également composé de bosquets, de haies champêtres, de bandes boisées et de vergers constitués de variétés anciennes résistantes aux maladies.

Le projet prévoit la plantation d’essences locales, adaptées au territoire et résistantes. Des cheminements tondus bordés de bosquets agrémenteront cet espace, entretenu en gestion différenciée. Enfin, des bancs à l’ombre parachèveront le décor. Une zone de quiétude, qui sera un espace fermé, deviendra un réservoir de biodiversité. D’ailleurs, l’ensemble de cette nouvelle forêt participera à enrichir la biodiversité locale. Plusieurs chantiers participatifs seront programmés pour que tous les Unionais puissent s’approprier cette future forêt d’agrément. Cette opération sera à une nouvelle fois le fruit d’un partenariat entre la Ville, l’ONF et APA, et devrait s’étendre entre 2022 et 2023.

Newsletter de L'Union

Votre inscription est prise en compte!