Sélectionner une page

Les chenilles processionnaires sont un enjeu majeur de la santé animale entre février et avril.
Les services vétérinaires ont enregistré depuis le 10 février dernier un nombre croissant d’envenimations des chiens et des chats de la région. Après une accalmie liée à la baisse de température, le réchauffement actuel laisse présager une nette aggravation de la situation.
L’unité de veille de la santé animale des urgences vétérinaires prévoir une deuxième vague de chenilles processionnaires dès le week-end prochain et pour une durée de 10 à 15 jours.

Restez vigilants et composez le 31 15 en cas d’urgence.

Consulter l’article des urgences vétérinaires sur les bons gestes à adopter en cliquant ici.

Newsletter de L'Union

Votre inscription est prise en compte!