Sélectionner une page

Un numéro coupe-file pour les plus de 75 ans.

56% des personnes de plus de 75 ans ne sont pas encore vaccinés à la fin mars 2021.
L’objectif des pouvoirs publics est d’atteindre 80% de cette classe d’âge vaccinée, soit encore 2,3 millions de personnes à vacciner. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement et l’Assurance Maladie ont mis en place au 31 mars un numéro « coupe-file » pour ces personnes spécifiquement, géré par l’Etat : 0800 730 956.

Par ailleurs du 31 mars au 6 avril, des SMS ont été envoyé pour favoriser le recours à ce numéro. Cette campagne d’envoi a été gérée par l’Assurance Maladie.
Enfin, à partir du 31 mars des appels sortants vers les assurés âgés de 75 ans et plus non vaccinés, afin de les accompagner dans l’obtention et la prise d’un rendez-vous de vaccination, sont réalisés par l’Assurance Maladie.

A partir du 17 avril, les professionnels suivants s’ajoutent à la liste de personne prioritaire pour la vaccination :

  • les personnels travaillant dans les établissements d’enseignement publics et privés du 1er et du 2nd degrés quel que soit leur statut et employeurs (Éducation Nationale, collectivités, …) ;
  • les personnels de police municipale.

Ci-après la liste des personnels prioritaires actualisée au 08.04.2021 pour lesquels une solution d’accueil sera proposée :

  • Tous les personnels des établissements de santé ;
  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes, orthophonistes, psychomotriciens, prestataires de santé à domicile ;
  • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers, personnels vétérinaires), ainsi que les préparateurs en pharmacie et les ambulanciers;
  • Les personnels des sites de production de vaccin et intrants critiques ;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  • Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : travailleurs sociaux du secteur accueil-hébergement-insertion ; EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  • Les personnels de la protection judiciaire de la jeunesse ;
  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil, les personnels des CROUS affectés à la restauration ;
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie), les sapeurs-pompiers professionnels, les policiers municipaux, les surveillants de la pénitentiaire, les militaires engagés dans l’opération sentinelle, les douaniers.

Questions relatives à la vaccination :

Retrouvez en vidéo l’intervention du docteur Ridha Aniba, médecin urgentiste au CHU de Rangueil, au cours de laquelle il a pu répondre aux questions des Unionais sur la crise sanitaire et le vaccin.

ACTU VACCINATION

Un numéro coupe-file pour les plus de 75 ans. 56% des personnes de plus de 75 ans ne sont pas encore vaccinés à la fin mars 2021.L’objectif des pouvoirs publics est d’atteindre 80% de cette classe d’âge vaccinée, soit encore 2,3 millions de personnes à vacciner. Pour...

ACTU COVID

Actualisation au 08/04 des mesures applicables aux pratiques sportives Afin de permettre à chacun d'exercer une activité sportive dans les meilleures conditions, les mesures applicables à ces pratiques ont été actualisées au 08 avril par le Ministère chargé des Sports...

Actualités antérieures

Point d’étape sur la campagne de vaccination au 24 mars 2021

Point de situation au 24 mars 2021

Intensification de la vaccination en Haute-Garonne avec l’ouverture du Hall 8 sur l’île du Ramier à Toulouse le week-end du 27 et 28 mars

Dans le cadre de l’accélération de la vaccination en Haute-Garonne, un nouveau lieu va ouvrir à Toulouse les samedi 27 et dimanche 28 mars.

Le Hall 8 du parc des Expositions (sur l’île du Ramier, accessible par le pont du Stadium), mis à disposition par la Mairie de Toulouse, sera ouvert ce week-end de 9h00 à 19h00, exclusivement sur rendez-vous.

Un nombre important de lignes de vaccination seront ouvertes tout le week-end, elles seront mises en œuvre grâce à l’engagement remarquable de plusieurs dizaines de volontaires du SAMU31, du SDIS31 et des associations de bénévoles de la sécurité civile et du Service de santé des armées.

Cette opération s’adresse dans l’immédiat aux personnes âgées de plus de 75 ans, mais également aux personnes de 18-74 ans avec une pathologie à très haut risque de forme grave de COVID-19 et aux personnes de 50 à 74 ans avec comorbidités.

 

La prise de rendez-vous pour la première et la seconde injection (vaccin Pfizer) pourra s’effectuer à partir du mercredi 24 mars à 8h00 par téléphone (0 800 54 19 19 – numéro vert) et sur keldoc.com. Le rappel du vaccin sera également administré au Hall 8, le week-end du 24 et 25 avril.

Pour consulter le communiqué de presse relatif à l’ouverture de nouveaux créneaux les 27 et 28 mars au Hall 8 du parc des Expositions à Toulouse cliquez ici.

 

Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 19 mars 2021

Au 19 mars 2021, 779 858 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
En Haute-Garonne, 145 856 injections ont été réalisées (98 893 premières injections et 46 963 secondes injections).

  • Reprise de la vaccination avec AstraZeneca à compter du 19 mars 2021

Au sujet de la suspension temporaire du vaccin AstraZeneca, les autorités scientifiques européennes ont rendu un avis hier qui confirme que le vaccin est très efficace pour lutter contre l’apparition de formes graves de la maladie, et sans danger.

À la suite de l’examen du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 par le comité de sécurité de l’Agence européenne des médicaments lors de sa réunion extraordinaire du 18 mars 2021, Stella KYRIAKIDES, commissaire chargée de la santé et de la sécurité alimentaire, a déclaré que “les avantages du vaccin dans la lutte contre la COVID-19 continuent de l’emporter sur les risques d’effets secondaires. Il s’agit d’un vaccin efficace et sûr qui contribue grandement aux efforts déployés pour faire face aux conséquences de la COVID-19 et aux risques très graves pour la santé qui résultent d’une infection“.
Vous pouvez retrouver au lien suivant la déclaration de Mme Stella KYRIAKIDES, commissaire chargée de la santé et de la sécurité alimentaire à la suite de l’examen du vaccin d’AstraZeneca par l’Agence européenne des médicaments : https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/STATEMENT_21_1248

Ce jour, la Haute Autorité de la Santé (HAS) a rendu un avis dans lequel elle estime que la vaccination avec le vaccin AstraZeneca peut reprendre sans délai et recommande son utilisation pour les personnes âgées de 55 ans et plus, qui constituent la très grande majorité des personnes prioritaires actuellement.
Vous trouverez au lien suivant l’intégralité de l’avis : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3244283/fr/avis-n-2021-0018/ac/seesp-du-19-mars-2021-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-sur-la-place-du-vaccin-astrazeneca-dans-la-strategie-vaccinale-suite-a-l-avis-de-l-agence-europeenne-des-medicaments-concernant-des-evenements-indesirables-survenus-dans-plusieurs-pays-europeens-chez-des-personnes-vaccinees

  • Expérimentation du dispositif de vaccination mobile du SDIS

Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de la Haute-Garonne a équipé deux ambulances (VSAV) pour permettre de vacciner des publics cibles les plus vulnérables dans les territoires ruraux et se mettre à disposition des communes ne disposant pas d’un centre de vaccination ouvert le week-end.

Ce dispositif de vaccination mobile sera testé dès ce week-end, samedi 20 et dimanche 21 mars sur les communes d’Estancarbon (secteur Saint-Gaudens) et de Caraman (Lauragais) avec la participation du SDIS, du Conseil départemental, de l’Association départementale des Maires de France (AMF31), des communes du secteurs, de la plateforme départementale du CHU, de l’ARS et de la Préfecture.

Environ 300 personnes vulnérables résidant dans les communes environnantes et âgées de plus de 75 ans pourront bénéficier d’une première injection ce week-end. La deuxième injection interviendra 28 jours plus tard via un dispositif similaire.
Ce dispositif a vocation a être reconduit durant les prochaines semaines. Le calendrier de déploiement sera défini en lien avec les collectivités.

Point d’étape sur la campagne de vaccination au 5 février 2021

L’opération spéciale de vaccination de ce week-end (6 et 7 mars) a permis en deux jours la vaccination de 6329 personnes.

Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, et Isabelle Rédini, directrice départementale de l’ARS, remercient très chaleureusement l’ensemble des partenaires qui se sont mobilisés de façon exemplaire pour ouvrir 22 centres de vaccinations en Haute-Garonne, afin de mener une campagne spéciale de vaccination.

« Je salue l’engagement remarquable du CHU de Toulouse, du Conseil de l’Ordre des médecins, des médecins libéraux et en établissement de santé, des infirmiers, des personnels de santé dans leur ensemble, des bénévoles de la plateforme d’appels au SAMU de Toulouse et dans les centres de vaccination, des maires, élus locaux, et agents territoriaux, des agents de l’État (préfecture-ARS), des sapeurs -pompiers du SDIS, des associations (Protection civile, Association des réservistes du service de santé aux armées…), des équipes du stade toulousain qui se sont mobilisés sans compter ce week-end.
Grâce à leur engagement et réactivité remarquable, cette opération « coup de poing » a permis en deux jours la vaccination de 6329 personnes, dépassant de 26 % les prévisions initiales. Son excellent déroulement permet de mieux nous préparer à la montée en puissance de la vaccination de masse qui est devant nous, à compter du mois d’avril. » Étienne Guyot.

En plus des 20 centres ouverts dans tout le département, deux unités mobiles de vaccination ont été déployées à cette occasion : l’une au stade Ernest Wallon, en partenariat avec le Stade Toulousain, l’autre au Centre d’incendie et de secours de Saint-Gaudens.

Point d’étape sur la campagne de vaccination au 5 février 2021

Point sur la campagne de vaccination au 12 février 2021

Plus de 2 millions de vaccinations ont été réalisées en France, dont 248 373 en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, la Nouvelle Aquitaine et l’Auvergne Rhône Alpes.
La Haute-Garonne est le département d’Occitanie où on vaccine le plus : au 10 février, 46 636 injections réalisées dont 88% de premières injections (39 447 premières injections et 7 189 secondes injections). 62.25% sont des femmes (29 033) et 37, 72%1 des hommes (17 589).

L’analyse des données montre que les campagnes de vaccination en Haute-Garonne respectent le cadre et les objectifs fixés en termes de publics vaccinés, de lieux de vaccination et du principe de la double injection.

Les personnes vaccinées sont celles définies dans la stratégie nationale comme des publics prioritaires :
– 47 % du total des injections (22 082 injections) ont été réalisées sur des personnes de plus de 75 ans.
– 40% du total des injections (18 194 injections) ont été réalisées sur des personnes de 50 à 75 ans.
– Les 13% (6 360 injections) restants concernent des résidents de lieux de vie spécialisés, des patients à haut risque et des professionnels de santé et assimilés de moins de 50 ans mais ayant des comorbidités.

De nouveaux créneaux seront ouverts ce jour pour les personnes de plus de 75 ans et les patients atteints d’une pathologie à haut risque de développer des formes graves de Covid19.

La prise de rendez-vous (pour 2 injections dans le même centre de vaccination) sera possible :

  • dès ce soir sur le site internet sante.fr via l’application KelDoc ;
  • dès demain matin via la plateforme téléphonique au 0 809 54 19 19 (du lundi au samedi de 8h à 18h Appel au tarif d’une communication locale).
Point d’étape sur la campagne de vaccination au 5 février 2021

Point sur la campagne de vaccination au 05 février 2021

Prochaines grandes étapes et calendrier prévisionnel

3 vaccins disposent aujourd’hui d’une autorisation d’utilisation sur notre territoire :

  • PFIZER : 500.000 doses livrées chaque semaine.
    Répartition démographique des doses de vaccins.
    L’approvisionnement des centres se fait par les établissements pivots.
    Des livraisons en EHPAD sont prévues pour les secondes doses de vaccins mais aussi pour les personnes qui ne souhaitaient pas (ou n’ont pas pu) se faire vacciner jusqu’à présent et sont aujourd’hui désireuses de le faire.
  • MODERNA : 230.000 doses auront été livrées d’ici à la fin de la semaine.
    Initialement la répartition se faisait en priorité vers les régions avec un fort taux d’incidence mais depuis cette semaine une répartition démographique des doses de vaccins, sur l’ensemble du territoire, est effectuée.
  • ASTRA ZENECA : 280.000 doses livrées le 5 février, 300.000 doses livrées la semaine prochaine, au total 2.5 millions de doses livrées d’ici la fin février.
    Le vaccin est recommandé en priorité pour les professionnels du secteur de la santé et du médico-social de moins de 65 ans et pour les personnes de moins de 65 ans.
    2 injections sont nécessaires avec un intervalle de 9 à 12 semaines entre les 2 injections.
    Le vaccin se conserve entre 2 et 8 degrés pendant 6 mois

Déploiement du vaccin en 3 temps :

  1. Population cible: personnels soignants de plus de 50 ans non ciblés jusqu’à présent, soit 1 million de personnes, ainsi que les intervenants en santé, soit 500.000 personnes.
    Pour cette première étape le vaccin sera livré dans les établissements de santé qui se chargeront par ailleurs de la vaccination.
    L’allocation des doses sera calculée au regard de la population ciblée.

     

    A partir de la deuxième étape bascule vers la médecine de ville (notamment les centres de vaccination mais également les cabinets de médecins). Il ne sera plus obligatoire d’avoir recours à l’une des trois plateformes en ligne ou à la plateforme téléphonique pour prendre rendez-vous.
    Les flux de vaccins seront gérés par les officines de pharmacie.

  2. A partir de mi-février / début mars
    Population cible: population générale de 50 à 64 ans en commençant par les personnes présentant des risques de comorbidité, soit 2 millions de personnes.
  3. Début mars
    Population cible: Elargissement progressif à la population générale de 50 à 64 ans. Ouverture de la vaccination pour les pharmaciens et les sages-femmes

 

 Vaccination des publics dont la situation ne permet pas de se déplacer de manière autonome vers un point de vaccination

Une instruction sera publiée dans les prochains jours et précisera :

  • Les publics cibles : personnes ne pouvant pas se déplacer, quelle qu’en soit la raison (santé, éloignement géographique, précarité)
  • les conditions de déploiement d’équipes mobiles de vaccination sur les territoires,
  • les conditions d’organisation d’une vaccination à domicile par le médecin traitant ou dans le cadre d’une hospitalisation à domicile
  • les conditions d’appui à la prise de rendez-vous pour les personnes fragiles sur des créneaux dédiés et la possibilité d’avoir recours à des transports sanitaires adaptés avec des bons CPAM (ce point fera l’objet d’un texte à part).
  • La question du repérage des personnes fragiles (par les CCAS et les services d’aides à domicile notamment) doit faire l’objet de réflexions dans le cadre de la cellule départementale de vaccination.
  • Les ARS doivent veiller à la vaccination des résidences autonomie et des résidences services soit par le déploiement d’équipes mobiles soit en organisant un transport des personnes vers les centres de vaccination (ce point fera l’objet d’une instruction à part).

 

Point sur l’ouverture de nouveaux rendez-vous dans les centres de vaccination

  • Demain de nouveaux rendez-vous seront ouverts (en nombre très limité) à partir de la deuxième quinzaine de février pour des premières injection et de la deuxième quinzaine de mars pour des secondes injections.
  • Des rendez-vous pour des premières injections seront ouverts (en nombre important) en début de semaine prochaine pour le mois d’avril.
Point d’étape sur la campagne de vaccination au 2 février 2021
Avancée de la campagne de vaccination en Haute-Garonne

Depuis le début de la campagne de vaccination en France le 26 décembre 2020, 1 349 517 vaccinations ont été réalisées.
Depuis le 27 janvier, Santé publique France exploite quotidiennement les données de Vaccin Covid, système d’information de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), pour suivre l’évolution de la couverture vaccinale en France. Dorénavant seront donc publiés le jour J :
– le nombre de personnes vaccinées (1e et 2e doses) par date d’injection jusqu’à J-1 inclus, décliné par âge et sexe, au niveau national et régional ;
– le nombre de premières injections cumulées à 19h15 le jour J
Ces informations sont accessibles au lien suivant : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-aux-personnes-vaccinees-contre-la-covid-19-1/ .

Vaccination des personnes âgées et des patients les plus à risque

En Haute-Garonne, la majorité des centres de vaccination ainsi que le CHU et ses antennes ont débuté la campagne de vaccination au bénéfice des personnes de plus de 75 ans. De nouveaux centres ouvriront très prochainement.
La très grande majorité des rendez-vous pour les centres de vaccination sont d’ores-et-déjà complets. Ainsi sur la plateforme de rendez-vous en ligne “Keldoc”, lorsqu’il est indiqué “Pas de rendez-vous réservable en ligne pour ce praticien. Appelez le 0809541919 pour prendre rendez-vous”, cela signifie que tous les créneaux qui étaient disponibles jusqu’au 14 février sont déjà réservés.
L’arrivée progressive des vaccins permettra l’ouverture de nouveaux rendez-vous. Nous vous tiendrons informés via ce message dès que de nouveaux créneaux de rendez-vous seront ouverts.

Je vous rappelle que les personnes qui bénéficient d’une aide à domicile peuvent se faire aider pour la prise de rendez-vous ou pour se faire accompagner au centre de vaccination.

Pour consulter le communiqué de presse de l’ARS concernant la mobilisation pour la vaccination des personnes âgées et des patients les plus à risque en Occitanie cliquez ici.

 

Deux autres centres de vaccination ont ouvert le jeudi 21 janvier 2021 à Ramonville-Saint-Agne et à Bagnères-de-Luchon.

Le centre de vaccination de Muret a ouvert le mercredi 27 janvier 2021.

Le dernier centre de vaccination prévu dans le schéma départemental a ouvert le 2 Février 2021 à Cadours.

 

Point d’étape sur la campagne de vaccination au 13 janvier 2021

La campagne de vaccination a démarré le 5 janvier dernier en Haute-Garonne pour les publics suivants :
– pour les résidents d’EHPAD et USLD et les personnels de plus de 50 ans ou ayant des comorbidités : entre le 5 et le 8 janvier, 2 établissements (1 EHPAD et 1 USLD) ont fait l’objet d’une campagne de vaccination et 2 autres ont été reportés en raison de cas COVID au sein des établissements. Cette semaine, des campagnes de vaccination sont programmées dans 11 autres établissements d’hébergement pour personnes âgées.
– pour les professionnels de santé et assimilés (pompiers et aides à domicile) de plus de 50 ans ou ayant des comorbidités. Pour rappel, 9 centres de vaccination sont d’ores et déjà ouverts (10 seront ouverts au 18/01) et un dispositif complémentaire a été mis en place dans toutes les antennes du CHU et dans les cliniques pour ces professionnels.

A partir du 18 janvier, la vaccination sera ouverte aux personnes âgées de plus de 75 ans (vivant à domicile ou en résidences autonomie/senior) et aux personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés (FAM) et les maisons d’accueil spécialisées (MAS).

La vaccination sera réalisée dans des  centres de vaccination qui seront répartis dans le département en tenant compte de toutes les spécificités du territoire (bassins de vie, démographie, proximité, transports, structures de santé  …) avec une attention portée à la proximité pour les citoyens. Le dispositif est en cours de détermination avec les collectivités territoriales , l’ARS, le CHU et les professionnels de santé que j’ai réunis et consultés ces dernières 48 heures. Sur la base d’un partenariat volontariste avec  la communauté médicale de Haute-Garonne, les parlementaires, la présidente du Conseil Régional, le président du Conseil Départemental , les présidents d’EPCI, les maires et leurs représesentants (AMF 31 et AMRF 31), je vous préciserai demain le dispositif qui sera retenu en Haute-Garonne pour cette première étape qui pourra évoluer au fil de l’élargissement des publics cibles (liste des centres de vaccination, modalités de prise de rendez-vous, dates et horaires d’ouverture …).

Marc Péré demande l’installation d’un centre de vaccination à L’Union.

Lire l’article en cliquant ici

 

Point d’étape sur la campagne de vaccination au 14 janvier 2021

Information sur la campagne de vaccination en Haute-Garonne au 11 janvier 2021

 

A ce jour, 4 600 personnes ont été vaccinées en Haute-Garonne depuis le début de la campagne le 05 janvier dernier. Au 12/01, la Haute-Garonne est le département de l’Occitanie qui a le plus vacciné. Au niveau national, l’Occitanie est la 4e région avoir le plus vacciné (17 779 personnes vaccinées au 12/01).

Une implantation territoriale équilibrée des centres de vaccination a été mise en place avec un principe cardinal : chaque habitant de la Haute-Garonne aura accès à un centre de vaccination à 30 minutes au plus de son domicile. Trente-et-un centres de vaccination (annexe 2 en PJ) ouvriront progressivement à compter du 18 janvier pour :

  • les personnes âgées de plus de 75 ans ;
  • vivant à domicile
  • vivant en résidence, foyer ou maison d’accueil médicalisée (résidences autonomie/senior, maisons d’accueil spécialisé, foyers d’accueil médicalisé, etc.).

Un entretien préalable à la vaccination sera effectué lors du rendez-vous afin de vérifier l’éligibilité à la vaccination de la personne. Pour gagner du temps, il est recommandé au préalable de se rendre chez votre médecin traitant qui fournira un « certificat d’éligibilité à la vaccination » !

Afin d’ajuster les moyens disponibles aux besoins de la population, les centres de vaccination ouvriront jusqu’à 6 jours par semaine sur des créneaux d’une demi-journée. La prise de rendez-vous est indispensable. 

Pour prendre rendez-vous :

 

Pour consulter le dossier de presse détaillant le schéma de vaccination de la Haute-Garonne, cliquez ici.

Pour consulter la liste des centres de vaccination et leurs modalités pratiques, cliquez ici.

Newsletter de L'Union

Votre inscription est prise en compte!