Sélectionner une page

Ce fut en 1840 que Géraud Lestrade, propriétaire du domaine de Saint Caprais fit construire la belle résidence et aménager le parc qui devinrent le château de Saint Caprais. Cette dénomination évolua et se transforma en Château de Malpagat, qui signifie paraît-il « Mal payé », les « On dit » véhiculant le bruit que les ouvriers bâtisseurs avaient été mal payés !
En 1984 la transformation des terres du domaine en lotissement permit à la commune de recevoir en donation l’immeuble et le parc, sous réserve cependant qu’elle assure la restauration des bâtiments et l’entretien du parc. Ce qui fut fait, et continue de se faire !
Le bâti abrite aujourd’hui l’école de musique et plusieurs associations, le parc des sentiers, une pelouse qui permet des concerts et des expositions de plein air, une aire de jeux pour enfants.
En 1988 l’un de ses grands séquoias mourut. Ce fut un grand dommage ! Vint alors l’idée, cet arbre étant né pour ainsi dire en même temps que la Révolution française, de l’ériger en symbole de la liberté jaillissant de terre et s’enracinant dans notre pays !
C’est bien ce qui fut fait au milieu du boulevard des Fontanelles, qui bénéficia, non seulement de l’édification de ce symbole, mais aussi d’une urbanisation…paysagère si vous me permettez ce terme.

Newsletter de L'Union

Votre inscription est prise en compte!