Vie économique

ACTUS

Retour sur la présentation sur le tissu économique local -et l’emploi, lors du conseil municipal du 28 octobre.
Téléchargez zoom sur le tissu économique local

PETIT DEJEUNER D’ENTREPRISES

Dans le cadre du développement économique, la Ville de l’Union organise des rendez-vous qui sont des moments privilégiés d’échanges entre les entreprises et la commune. Sous la forme de petits-déjeuners, ces rencontres permettent aux entreprises de présenter leur société, d’être informées sur des thématiques, de partager des expériences.
PETIT DEJEUNER D’ENTREPRISES DU 20 JANVIER 2015 SUR LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

 


Cette rencontre sur la réforme de la formation professionnelle, était animée par Catherine Pauly, gérante du CPPU, TPE de l’Union, consultante RH et pilote du groupe « Emploi et formation » de la CGPME 31, en présence d’entreprises unionaises et du personnel des services RH et Emploi de la commune de L’Union.

Il s’agit pour Catherine Pauly de montrer l’impact pour les PME de la réforme entrée en vigueur au 1er janvier 2015.
Elle commence par présenter le contexte dans lequel s’inscrit cette réforme :

  • Des grandes entreprises qui licencient plus qu’elles ne recrutent
  • Une formation qui bénéficie toujours aux mêmes
    • Salariés les plus qualifiés
    • Salariés des grandes entreprises
  • Un taux de chômage record – structurel
  • Un taux de demandeurs d’emploi sans qualification toujours plus important
  • Des TPE-PME qui utilisent peu la formation

Les objectifs de la réforme sont donc de :

  • Sécuriser les parcours professionnels
  • Faire de la formation professionnelle un investissement de compétitivité
  • Rendre plus simple et plus efficace la gouvernance des politiques de formation professionnelle

Pour identifier les besoins de formation : un entretien professionnel rénové
Les entreprises deviennent responsables de l’évolution professionnelle de leurs collaborateurs. Elles doivent conseiller et accompagner leurs salariés.
Un entretien professionnel « rénové » devient obligatoire tous les deux ans. Il est généralisé à tous les salariés (sans condition d’ancienneté) et à toutes les entreprises (sans condition d’effectif et secteur d’activité). Il est consacré aux perspectives d’évolution professionnelle du salarié, notamment en termes de qualifications et d’emploi.
Tous les 6 ans, l’entretien professionnel fait l’objet d’un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié qui comprend les entretiens, les formations, les évolutions salariales ou professionnelles, les VAE ou Certifications obtenues.
Il permet de vérifier si au cours des 6 dernières années le salarié a bénéficié :

  • Des entretiens professionnels
  • De 2 des 3 mesures suivantes :
    • 1. a suivi au moins une action de formation
    • 2. a acquis des éléments de certification (par la formation ou par une VAE)
    • 3.a bénéficié d’une progression (salariale ou professionnelle)

Des sanctions sont prévues si les conditions ne sont pas réunies :

  • Effectif ≥ 50 salariés : abondement correctif CPF de 100h (tps plein) ou 130h (tps partiel) = versement somme forfaitaire à l’OPCA (décret). A défaut , versement majoré au Trésor Public
  • Effectif < 50 salariés : les parties signataires de l’ANI étudieront en 2017 l’opportunité d’adapter ce type de dispositif pour les entreprises de 10 à 49 salariés

Le salarié doit être informé sur son droit à bénéficier d’un conseil d’évolution professionnelle à l’extérieur de l’entreprise.
Le Compte Personnel de Formation (CPF) vient remplacer le DIF à compter du 1er janvier 2015. Ce compte est crédité en heures à la fin de chaque année :

  • Pour un temps plein (1607 h/an) : 24h/an jusqu’à 120h puis 12 h/an dans la limite d’un plafond total de 150h
  • Pour un temps partiel ou CDD : au prorata du temps de travail ou de la durée du contrat

Le CPF concerne toute personne occupant un emploi ou à la recherche d’un emploi (16 ans voire 15 ans en contrat d’apprentissage) et jusqu’au départ à la retraite, tous régimes confondus (CPF également pour contrats en alternance contrairement au DIF)
Il est transférable quelque soit le motif de la rupture : les droits acquis sont attachés à la personne et non à son statut.
Seules les formations qualifiantes inscrites sur des listes sont éligibles au CPF à l’exception des formations « Socle ».
La gestion du CPF est externalisée auprès de la caisse des Dépôts et consignations

Une problématique pour les PME :
Les TPE-PME ont-elles les compétences pour conduire des entretiens professionnels ?
C’est en effet un métier à part entière qui demande :

  • De savoir faire un bilan de compétences
  • De conseiller les salariés sur les dispositifs d’accès à la formation
  • De connaître l’offre de formation

La réforme de la formation professionnelle en bref :

  • Un entretien professionnel axé sur l’évolution professionnelle
  • Un Compte Personnel de Formation à compter du 1er janvier 2015 CPF – Suppression du DIF
  • La création d’un conseil en évolution professionnelle
  • Une formation en alternance réorientée
  • Une VAE (Validation des acquis par l’Expérience) renforcée

Inscrivez-vous

Soyez informés en recevant les dernières actualités de L'Union.

Votre inscription est prise en compte!