Le mot du Maire

 

Marc Péré, Maire de L’Union

La tonte de nos espaces verts
Dans L’Unionais de juin, vous trouverez une interview traitant de la tonte de nos espaces verts et des conséquences de la Loi sur la transition énergétique, adoptée en juillet 2015 et appliquée en 2017. Cette loi interdit l’utilisation de produits chimiques dans le traitement de la prolifération des herbes folles. J’ai traité dans mon dernier éditorial des conséquences pour nos rues et trottoirs de cette profonde modification de nos techniques d’entretien.
Il est un deuxième aspect légal que nos concitoyens peuvent constater par ces beaux jours: il s’agit de la tonte différenciée de nos espaces verts. Ils ont été
référencés et classés. Certains font toujours l’objet d’une tonte fréquente, mais d’autres, et notamment les espaces étendus, sont livrés à la nature. Les
abords des chemins sont tondus, mais à un mètre du chemin, les herbes poussent librement. L’objectif est de laisser à la faune et à la flore la possibilité
de se régénérer. Cette gestion dite différenciée, encore appelée « gestion harmonique », permet de préserver des îlots de refuge pour la flore. Elle permet de ne pas proposer uniquement un milieu mono-spécifique, sous forme exclusive de pelouses rases, appauvries en biodiversité.
Cette gestion différenciée permet de plus à notre service d’entretien des espaces verts de faire face avec plus d’efficacité à  l’interdiction de l’utilisation des produits de désherbage, interdiction qui entraîne une division par quatre des surfaces traitées, comme
l’explique avec précision François Manaud dans l’interview que vous lirez.
Cette gestion différenciée change radicalement notre perception de nos espaces verts, mais la lutte contre la pollution de nos cours d’eau et de nos nappes phréatiques passe par une acceptation par nos concitoyens de cette irruption de la campagne au cœur de nos villes, au grand bénéfice des papillons et coccinelles !

Bien à vous,

Votre Maire, Marc Péré

Newsletter de L'Union

Votre inscription est prise en compte!