Sélectionner une page

  Le mot du Maire

 

Marc Péré, Maire de L’Union

Un été envahi de moustiques

L’agglomération toulousaine a connu cet été une véritable invasion de moustiques tigres. Les fins d’après-midi et les soirées ont été particulièrement difficiles, nous privant souvent de ces moments de convivialité, à l’ombre d’une terrasse, quand le soleil décline.
A l’heure où j’écris ces lignes l’explication de cette invasion reste inconnue. Les spécialistes contactés évoquent la résistance des œufs, capables d’hiberner
6 mois sans se dessécher, l’absence de prédateurs, le niveau bas des cours d’eau qui a favorisé l’apparition de millions de petites flaques d’eau, paradis des larves, l’interdiction des pesticides… Ce que nous savons, c’est que les moustiques se reproduisent dans des eaux stagnantes (mares, flaques d’eau à l’abri du soleil, bidons ou encore trous dans les arbres). Le volume d’eau nécessaire pour le moustique tigre est celui d’un simple dé à coudre, qui suffit à assurer le cycle de reproduction.
Quelques cas de dengue et de chikungunya ont été relevés dans des communes proches, ce qui ajoute l’inquiétude à la gêne. Face à cette terrible nuisance, la puissance publique tente de réagir.
Des opérations de démoustication ont été menées, notamment à Colomiers, Blagnac, L’Union et Balma. Pour notre part, nous avons traité certaines zones réputées comme humides, comme la peupleraie et les alentours du lac. Le constat reste cependant le même pour l’ensemble des communes infestées, y compris Toulouse : nos actions municipales restent trop limitées et peinent à contrer le phénomène dans son ensemble.
Notre objectif est désormais de définir quels peuvent être les moyens à mettre en oeuvre, à l’échelle de l’agglomération, pour mener durant l’hiver et le printemps prochains des actions visant à détruire le plus possible d’oeufs puis de larves, afin de tenter de prendre le problème à la racine, avant l’été prochain.
Cette bataille commence dès aujourd’hui, dans nos domiciles et jardins, pour éliminer toute micro réserve d’eau qui pourrait abriter ces œufs pendant l’hiver prochain. Pour notre part, nous mettons en place les actions nécessaires au niveau communal mais aussi en lien avec l’ensemble des communes de l’agglomération.

Bien à vous,

Votre Maire, Marc Péré

Newsletter de L'Union

Votre inscription est prise en compte!