Sélectionner une page

 

 

Informations générales sur le COVID-19

 

Mise en place d’une plateforme nationale d’écoute et de soutien,
baptisée “Tous mobilisés”
au 0.805.035.800. 

Handicap et confinement : où trouver des informations et de l’aide ?
Déconfinement : des mesures spécifiques en cas de handicap

Dérogations aux sorties, visites en établissements, accès au répit retour à l’école… Des mesures spécifiques complémentaires sont prises par le gouvernement pour accompagner les personnes handicapées dans la phase de déconfinement. En détails…

15 mai 2020 • Par Handicap.fr / E. Dal’Secco

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

 

Quatre jours après le début du déconfinement, de nouvelles dispositions sont annoncées par le secrétariat d’Etat au Handicap, avec, selon lui « comme priorité de répondre de la manière la plus adaptée et la plus complète possible aux besoins d’accompagnement des personnes en situation de handicap et de leurs proches aidants » mais aussi « d’éviter l’épuisement comme les pertes de chance ». 150 millions d’euros seront mobilisés et délégués aux Agences régionales de santé (ARS) pour « personnaliser au plus près les solutions d’accompagnement et de répit ». Dérogations aux sorties, visites en établissements, retour à l’école…

Dérogations aux sorties et aux masques

  • Les déplacements à plus de 100 km sont autorisés pour le répit ou l’accompagnement des personnes handicapées, sous réserve de remplir la déclaration de déplacement et de cocher la mention correspondante. Cela va permettre de soulager les aidants, ainsi que de faciliter par exemple la reprise des soins ou des consultations nécessaires qui sont situés loin de chez les personnes concernées. Les parents dont les proches sont en Belgique pourront également aller leur rendre visite.
  • La dérogation au port du masque est possible, dans les cas où celui-ci est obligatoire, comme par exemple dans les transports, pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable. Il sera néanmoins nécessaire pour les personnes de se munir d’un certificat médical justifiant de cette impossibilité. La personne handicapée sera également tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port si possible d’une visière, respect des distances physiques).

Communications accessibles

Des communications accessibles sont mises à disposition, en particulier en FALC, avec une rubrique dédiée sur www.handicap.gouv.fr.

Le retour à l’école

Les élèves en situation de handicap, prioritaires, peuvent retourner à l’école quel que soit leur niveau.
Afin de limiter au maximum le brassage entre élèves, le respect de la doctrine sanitaire implique que les élèves des unités d’enseignement (UE) et des unités localisées d’inclusion scolaire (ULIS) soient scolarisés soit dans leur classe de regroupement soit dans leur classe de référence. Les allers-retours entre ces classes ne sont autorisés qu’au cas par cas, en fonction de la situation de l’établissement. Pour rappel, il ne peut y avoir plus de 15 élèves par classe.

Un protocole spécifique est venu renforcer les missions et conditions de reprise des AESH (article en lien ci-dessous). Le port d’un masque « grand public » est obligatoire (en maternelle, primaire, collège et lycée) pour les personnels lorsqu’ils sont en présence des élèves, dont les Accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH). Le ministère met à disposition de tous les agents en contact direct avec les élèves au sein des écoles deux masques par jour de présence. De plus, pour l’accompagnement des élèves à la réalisation des actes essentiels de la vie nécessitant un rapprochement plus important, (enfiler un manteau par exemple, aider à écrire), les AESH seront équipés en complément, si nécessaire et en lien avec les familles, de gel hydro-alcoolique, de lingettes désinfectantes, de visières ou lunettes de protection le cas échéant.

Continuité ou reprise des soins

Pour les personnes en situation de handicap pour lesquelles un isolement ou une limitation des déplacements est conseillé, les mesures dérogatoires permettant un accès aux prises en charge à distance seront prolongées autant que nécessaire (facturation de téléconsultations, séances de préparation à la naissance et bilan valorisant la prévention à distance par les sages-femmes, IVG médicamenteuse à distance, télésoin orthophoniste, ergothérapeutes, psychomotriciens, masseurs-kinésithérapeutes).

Il est également fortement encouragé la reprise des soins de ville, les professionnels bénéficiant des équipements de protection nécessaires. Le port du masque grand public est très fortement recommandé pour l’accès aux cabinets de ville, obligatoires pour les personnes handicapées ayant des problèmes de santé et il est conseillé de distribuer un masque chirurgical aux cas suspect ou confirmés Covid-19 dès leur arrivée au cabinet.
La reprise des soins s’accompagnera de la reprise des aides à domicile. Ainsi les services à domicile (SAAD) reprendront contact avec les personnes qu’ils accompagnent pour recommencer leurs activités, avec les mesures de protection adaptées.

Prolongement du forfait « bilan et interventions précoces »

Le forfait « bilan et interventions précoces » permet le financement par l’Assurance maladie, sans reste à charge pour les familles, d’un bilan ainsi que d’un minimum de 35 séances d’intervention de 45 minutes sur un an (psychologues, ergothérapeutes, psychomotriciens) pour les enfants avec des troubles du spectre de l’autisme et des troubles du neuro-développement. Afin de prévenir les pertes de chances, le forfait peut être prolongé au-delà des 12 mois, de la durée correspondant à celle de l’arrêt des accompagnements pendant le confinement.
Les centres d’action médico-sociale précoce (CAMPS), les centres médico-psychopédagogiques (CMPP) et les plateformes de coordination et d’orientation (PCO) reprennent leur activité de façon progressive en tenant compte à la fois de l’urgence de la reprise des interventions et du profil particulier de chaque enfant.

L’accès au répit

Pour rappel, des solutions de relais des aidants à domicile sont mises en place par les équipes des établissements et services médico-sociaux : relayage au domicile ou promenades accompagnées par un professionnel autour du domicile ou au sein d’un espace extérieur d’un établissement. Les internats ainsi que des accueils temporaires de recours continuent à proposer des solutions de répit ou des accueils en urgence du domicile. Pour développer les solutions, et faciliter leur accès aux familles a été fixé comme objectif à chaque ARS d’identifier au moins une structure d’accueil de recours en accueil temporaire pour enfants et une autre pour les adultes.

Les solutions de répit sont également mobilisées à destination des assistants et accueillants familiaux qui accompagnent des enfants et jeunes en situation de handicap confiés à l’aide sociale à l’enfance. Sauf circonstances sanitaires particulièrement défavorables dans le territoire impliquant une doctrine spécifique de l’Agence régionale de santé, l’accueil en répit n’est pas conditionné au test Covid-19 de la personne handicapée. En revanche, il est recommandé qu’elle puisse prendre sa température avant de rentrer, et que le projet soit annulé en cas de symptôme d’infection ou de symptôme / maladie chez un proche.

Organisation des internats

Dans un souci de rétablir les liens avec les proches et l’extérieur, des visites comme les sorties individuelles et collectives sont désormais possibles, mais selon des conditions strictement encadrées et en fonction du cadre posé par le directeur d’établissement après échange avec le conseil de la vie sociale et tenant compte de la situation sanitaire du département. Les personnes accompagnées doivent ainsi être sensibilisées à la nécessité de se conformer, comme la population générale, aux gestes barrières dont les règles de distanciation physique ; à la nécessité de limiter les allées et venues pour prévenir la propagation du virus au sein de l’établissement et au besoin de respecter des mesures particulières de prévention au retour dans l’établissement.

Les retours en famille le week-end sont progressivement autorisés, dans le strict respect des consignes sanitaires et après échange avec la famille permettant notamment  de vérifier l’absence de symptômes ou cas contact. A leur retour dans l’établissement après un week-end auprès de leurs proches, les personnes accueillies et leurs accompagnants font l’objet d’une prise de température frontale et d’un questionnement adapté visant à caractériser un éventuel risque de contamination. Les familles sont en outre sensibilisées aux mesures de protection sanitaire à mettre en place à leur domicile ou à l’occasion de sorties. Les sorties collectives ne peuvent s’envisager, comme pour l’intervention « hors les murs » des équipes des internats / accueils de jour, qu’à la condition de tout petits groupes, et en évitant les lieux fortement fréquentés.

Dépistage et quarantaine

Les personnes en situation de handicap qui auront été détectées positives au Covid-19 devront rester en quarantaine, soit chez elles, soit dans leur établissement s’il s’agit de leur lieu d’habitation, soit dans un hôtel si nécessaire. Leur entourage sera également dépisté. Les brigades Covid bénéficieront si besoin d’un appui médico-social, pour adapter leur intervention.

Simplifications administratives

L’ordonnance 2020-560 adoptée en conseil des ministres le 13 mai et publiée le 15 au Journal officiel, permet de compléter l’ordonnance relative à la prolongation des droits sociaux du 25 mars 2020, en assurant la continuité des droits liés à l’orientation scolaire des enfants en situation de handicap. Ainsi toutes les orientations scolaires et les prestations associées devant être renouvelées, sans changement d’orientation, d’ici le 31 août et pour lesquels les MDPH n’auraient pas été en mesure de rendre une décision avant le 31 juillet, sont reconduites automatiquement pour toute l’année scolaire 2020-2021. Les demandes de changement d’orientation scolaire seront examinées en priorité par les MDPH.

Déconfinement : mesures spécifiques complémentaires pour les personnes en situation de handicap

Dans la continuité des premières mesures annoncées par le Secrétariat d’Etat, de nouvelles dispositions viennent renforcer le plan de déconfinement, avec comme priorité de répondre de la manière la plus adaptée et la plus complète possible aux besoins d’accompagnement des personnes en situation de handicap et de leurs proches aidants.

 

Dans le cadre du déconfinement progressif, il était important de pouvoir répondre aux adaptations nécessaires aux personnes et aux familles.

A cet effet, sont prises les dispositions suivantes :

 Les déplacements à plus de 100 km sont autorisés pour le répit ou l’accompagnement des personnes handicapées, sous réserve de remplir la déclaration de déplacement et de cocher la mention correspondante. Cela va permettre de soulager les aidants, ainsi que de faciliter par exemple la reprise des soins ou des consultations nécessaires qui sont situés loin de chez les personnes concernées. Les parents dont les proches sont en Belgique pourront également aller leur rendre visite.

 La dérogation au port du masque est possible, dans les cas où celui-ci est obligatoire, comme par exemple dans les transports, pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable. Il sera néanmoins nécessaire pour les personnes de se munir d’un certificat médical justifiant de cette impossibilité.La personne handicapée sera également tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port si possible d’une visière, respect des distances physiques).

 Des communications accessibles sont mises à disposition des personnes, en particulier en FALC, avec une rubrique dédiée sur www.handicap.gouv.fr.

Compléter les dispositifs d’accompagnement

Des mesures complémentaires à celles annoncées la semaine dernière ont été prises pour assurer l’accompagnement des personnes et des familles, éviter l’épuisement comme les pertes de chance.

L’organisation de la scolarisation 
Les élèves en situation de handicap, prioritaires, peuvent retourner à l’école quel que soit leur niveau.

Afin de limiter au maximum le brassage entre élèves, le respect de la doctrine sanitaire implique que les élèves des unités d’enseignement (UE) et des unités localisées d’inclusion scolaire (ULIS) soient scolarisés soit dans leur classe de regroupement soit dans leur classe de référence. Les allers-retours entre ces classes ne sont autorisés qu’au cas par cas, en fonction de la situation de l’établissement. Pour rappel, il ne peut y avoir plus de 15 élèves par classe.

Un protocole spécifique est venu renforcer les missions et conditions de reprise des AESH.

Le port d’un masque « grand public » est obligatoire (en maternelle, primaire, collège et lycée) pour les personnels lorsqu’ils sont en présence des élèves, dont les Accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH). Le ministère met à disposition de tous les agents en contact direct avec les élèves au sein des écoles deux masques par jour de présence.

De plus, pour l’accompagnement des élèves à la réalisation des actes essentiels de la vie nécessitant un rapprochement plus important, (enfiler un manteau par exemple, aider à écrire), les AESH seront équipés en complément, si nécessaire et en lien avec les familles, de gel hydro-alcoolique, de lingettes désinfectantes, de visières ou lunettes de protection le cas échéant.

L’organisation de la continuité ou la reprise des soins… 

https://handicap.gouv.fr/presse/communiques-de-presse/article/covid-19-deconfinement-des-mesures-specifiques-complementaires-pour-les

****

Information Quartier (Ville de Toulouse)

Réouverture de 20 parcs et jardins

 

Les Toulousains vont bientôt pouvoir profiter à nouveau des 40 jardins clôturés et 185 autres espaces verts fermés pendant le confinement. Leur réouverture est progressive depuis le lundi 11 mai. Ainsi, dès le 11 mai, 20 jardins et espaces verts de différents quartiers de Toulouse seront accessibles. Sur notre quartier, il s’agit notamment du Jardin des Plantes et du Théâtre de Verdure au nord de l’île du Ramier.

 

Les autres espaces seront progressivement rouverts à partir du lundi 18 mai et dans les semaines suivantes, une fois les visites de contrôle de sécurité et d’hygiène réalisées par les services municipaux. À noter, il faudra attendre quelques semaines pour retrouver le niveau d’entretien habituel des espaces verts, les services mettant tout en œuvre pour procéder aux travaux d’entretien des jardins, dans le respect des conditions sanitaires. A savoir pour les familles, les aires de jeux restent interdites d’accès afin de limiter les contacts et donc la propagation du virus. Vous trouverez plus d’informations sur ce sujet à l’échelle de la ville en cliquant ici.

 

 

Renforcement des modes doux à partir du 11 mai  

  

Pour faciliter et sécuriser le déconfinement pour tous, Toulouse Métropole réalise des aménagements facilitant une circulation douce et apaisée pour tous les usagers de l’espace public, respectueuse de la distanciation physique et des gestes barrières.

 

Après la création des voies cyclables provisoires sur l’avenue Etienne Billières, la route de Saint-Simon, l’avenue de Grande Bretagne, l’avenue Paul Séjourné, les boulevards Trentin et de Suisse et extrémité de l’avenue Jean Rieux, je vous informe qu’une dizaine d’autres aménagements cyclables sont en cours d’étude sur le territoire métropolitain.

 

Ces opérations en faveur des cyclistes seront complétées très prochainement par des aménagements en faveur des piétons :

 

– Élargissement des espaces piétons aux alentours des écoles, des commerces et autres équipements situés près des grandes artères de circulation. Il s’agira soit de neutraliser du stationnement aux abords des entrées des écoles (pour élargir l’espace d’attente), soit de fermer la voie, lorsque c’est une voie de desserte locale et que les trottoirs ne sont pas suffisants ponctuellement aux horaires d’entrée et de sortie de l’école.

 

– Extension de la zone de rencontre à tout l’hyper-centre (intérieur des boulevards) entre fin mai et juin 2020 consistant en un abaissement de la vitesse à 20 km/h, pour permettre aux piétons de circuler sur la chaussée (la carte définissant le périmètre des zones de rencontre est en téléchargement ici). Les voies non concernées sont les aires piétonnes ainsi que les voies suivantes qui resteront, dans un premier temps, en zone 30 (en attente d’aménagements) : boulevard Leclerc, allées de Barcelone jusqu’à l’intersection avec le boulevard Duportal, allées de Brienne jusqu’au quai Saint-Pierre, rue de Metz, rue du Languedoc, quai de Tounis et rue Hauriou.

 

Ces mesures favorisent les déplacements en modes doux et la distanciation physique nécessaires au bon respect des gestes barrières.

 

>> Qu’est-ce qu’une zone de rencontre ? : C’est une réglementation de voie inscrite au Code de la route qui donne la priorité aux piétons ayant l’autorisation de circuler sur la chaussée. A Toulouse, ce type de voie est déjà connu et utilisé, notamment dans l’hyper-centre. La vitesse des véhicules y est limitée à 20 km/h. Le terme « rencontre » souligne que les conflits entre les différents modes de déplacement doivent se gérer non pas par un rapport de force, mais par un comportement de courtoisie au bénéfice des plus vulnérables. Le principe de prudence s’applique : le conducteur de véhicule doit à tout moment adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers.

 

En outre, vous trouverez le détail de l’ensemble des mesures prises par la collectivité via ce lien : https://infos.toulouse.fr/deconfinement-premieres-mesures/

SECRÉTARIAT D’ÉTAT CHARGE DES PERSONNES HANDICAPÉES

FOIRE AUX QUESTIONS : téléchargez le document  :Download

Vous trouverez ci-joint la dernière mise à jour de la foire aux questions disponible sur le site handicap.gouv.fr

 

Conseils proposés par le Centre de Ressources Autisme pour le déconfinement

Pour vous aider à appréhender au mieux le déconfinement qui approche, le GNCRA vous propose une boite à outil dédiée qui sera régulièrement mise à jour.

https://www.facebook.com/GNCRAutisme

Retrouvez toutes les ressources du GNCRA, des CRA et des différents partenaires pour vous accompagner dans cette étape :

  • Expliquer la situation
  • Expliquer et s’entraîner aux gestes barrières
  • Expliquer et s’entraîner au port du masque
  • Se faire tester au Covid
  • Aller à l’hôpital ou se faire soigner
  • Retour à l’école
  • Gérer les troubles du comportement
  • Reprise du travail
  • Guide de déconfinement
  • Dispositif de soutien et d’écoute pour le déconfinement

Déconfinement : Boîte à outils

 

livret d'accompagnement vers le déconfinement à l'usage des enfants, des adolescents et des adultes autistes

 

Téléchargez le livret d’accompagnement vers le déconfinement à l’usage des enfants, des adolescents et des adultes autistes .

Il a été réalisé par le CRA Val de Loire.

 

DECONFINEMENT EN FALC

Téléchargez le lien de la brochure : Download

 

ATTESTATION DE DEPLACEMENT DEROGATOIRE

Je suis en situation de handicap
J’utilise une attestation simple à remplir

Download

Elargissement des mesures de limitation de promenade au 23 avril

Arreté préfectoral dans lequel il est indiqué que les personnes en situation de handicap ne sont plus soumises a l’interdiction des parcs, jardins publics, cours d’eau, plans d’eau Zones loisirs,  sentiers randonnée balisés. Download

Les personnes en situation de handicap devront conserver l’arrêté en mains ainsi que la feuille de sortie et leur carte d’invalidité. A rappeler que celles ci n’ont également pas de limitation d’horaire ni de kilométrage. (Il convient la aussi d’avoir le document correspondant en mains).


Les conditions spéciales de sorties dérogatoires pour les personnes en situation de handicap 

Pour les personnes en situation de handicap domiciliées chez elles, leurs parents ou leurs proches : leurs sorties, soit seules soit accompagnées, en voiture ou non, ne sont pas limitées à 1H, ni contraintes à 1Km du domicile -pour permettre notamment d’aller dans un lieu de dépaysement-, ni régulées dans leur fréquence et leur objet, dès lors que la personne ou son accompagnant justifie aux forces de l’ordre d’un document attestant de la situation particulière de handicap. 
S’agissant des déplacements d’un tiers professionnel ou non pour la prise en charge de personnes en situation de handicap : ce déplacement entre dans le cadre des déplacements pour assistance à personnes vulnérables, sans condition de durée ou de distance.  

Attention : cette mesure ne fait pas l’objet d’une attestation dédiée, mais consigne est donnée aux préfets et aux forces de l’ordre d’une prise en compte spécifique. Il faut donc toujours pour autant remplir et avoir l’attestation habituelle dérogatoire de déplacement. 

Par Comité Interministériel du Handicap https://informations.handicap.fr/a-covid-19-sortir-avec-un-handicap-quelles-derogations-12790.php 

CELLULE ESPACES PUBLICS - MASQUES GANTS MAINS - MODE D'EMPLOI

Civisme et la propreté de l’espace public

– La manière de bien porter un masque (avant et après s’être lavé les mains)

– La manière de se laver des mains ( avant et après avoir porté un masque)

– L’utilité spécifique des gants (idées reçues)

 

Informations de Toulouse Métropole

Les restaurant de Toulouse qui proposent leurs plats pendant le confinement

Pendant le confinement de nombreux restaurants de Toulouse assurent la livraison à domicile ou permettent à leurs clients d’emporter leurs plats.

Voici une liste et une carte des restaurants qui continuent à proposer leurs plats pendant le confinement. Nous avons essayé d’être le plus exhaustifs possibles.

 


COVID-19 : un plan d’urgences sociales  CD 31

La Commission permanente de l’Assemblée du Conseil départemental, réunie à distance, a adopté ce 16 avril 2020 un plan d’urgences sociales pour les personnes et familles en difficultés afin de faire face aux conséquences de la crise sanitaire. Plan d’urgences sociales à télécharger ou lire sur le site


Centres de consultations Covid-19

Ce lien liste les lieux de consultation dédiés aux patients présentant des symptômes de coronavirus COvid-19, sous forme de carte ou de tableau…

Pour plus d’informations, veuillez trouver le lien vers la page des centres de consultations Covid-19 sur Toulouse.fr

https://data.toulouse-metropole.fr/explore/dataset/centres-de-consultations-covid-19/map/?location=12,43.59945,1.42682&basemap=jawg.streets


“Vivre la Cité dans tous les sens”

 

Informations de la CPAM Haute-Garonne
  • Communiqué de presse : Comment l’Assurance Maladie de la Haute-Garonne garantit
    la continuité de service dans le contexte du COVID-19 ? Téléchargez le document Download

 

  • Dérogations et organisations mises en place dans le cadre du COVID 19​. Téléchargez le document Download

 

Besoin d’un soutien psychologique en cette période de confinement ?

Un numéro unique : le 05 34 39 33 47

Un dispositif de soutien psychologique est mis en place par la cellule d’urgence médico-psychologique des hôpitaux de Toulouse à l’attention des professionnels de santé, des patients, de leurs familles et de manière générale pour la population. 

Que vous soyez en situation de handicap ou d’aidant, cette période de confinement peut être délicate à vivre. 

Un numéro unique à l’échelle de la région Occitanie est à votre disposition : le 05 34 39 33 47. 

Voici le lien : https://www.mdph31.fr/30132-2/ 

  

SantéBD.org

SantéBD, ce sont des supports faciles à comprendre pour prendre soin de sa santé.
Avec des illustrations et un langage FALC (Facile à lire et à comprendre),
ils sont accessibles à tous.  Il est possible de télécharger sur le play store , l’ application pour smartphone, tablette.

Partenaire du site  solidaires-handicaps.fr

Autisme, covid-19 et confinement

L’accès à des informations, des conseils et une écoute est indispensable en cette période de confinement. Il ne faut pas rester seul avec ses questions et ses angoisses. Tout comme il ne faut pas se laisser emporter par des vagues d’informations parfois contradictoires. Les familles, les personnes autistes ou présentant un autre trouble du neuro-développement peuvent naturellement se rapprocher des associations auxquelles elles adhérent. Pour toutes les autres, et pour les premières, nous avons mis en place un réseau d’acteurs et de ressources dont vous trouverez le contacts et productions ci-dessous. La liste n’est pas exhaustive et pourra évoluer au fil du temps. 

 Dispositifs d’écoute et de services 

  • 0800 71 40 40Autisme info service. Un Dispositif d’écoute par téléphone et mail, pour les familles et les personnes.https://www.autismeinfoservice.fr/
  • 0 805 035 800. Un dispositif d’écoute handicap tous publics : Tous mobilisés-grandir ensemble.
  • Un service dédié à l’accompagnement des adultes autistes isolés : les adultes autistes qui ont besoin d’un soutien peuvent solliciter ce service par un formulaire de contact : https://gncra.fr/soutien-aux-adultes-autistes/
  • Une plateforme recensant tous les services nationaux et locaux qui se déploient actuellement sur le territoire pour accompagner les personnes handicapées et les familles : https://www.solidaires-handicaps.fr/
  • 09 70 28 30 00 Le dispositif « Croix Rouge chez vous » pour les personnes isolées ou ne parvenant pas à aller faire leurs courses.
  • 06 33 96 76 57 “CONTINUITE DYS” Une hotline de soutien et de guidance pour le travail scolaire à distance. Ouverte par le Centre Référent Troubles du Langage et des Apprentissages de la Pitié-Salpêtrière 

 

Les outils d’informations pratiques 

 

Les ressources pour assurer une continuité scolaire …  

Retrouvez ces informations sur : 

https://handicap.gouv.fr/autisme-et-troubles-du-neuro-developpement/infos-speciales-coronavirus/article/autisme-covid-19-et- 

 

COMMENT VIVRE LE CONFINEMENT AVEC UN ENFANT AUTISTE ?

Téléchargez la brochure : Download

 

CONFINEMENT ET TROUBLES DU SPECTRE DE L’AUTISME (TSA) COMMENT AIDER VOTRE ENFANT À MIEUX DORMIR

Téléchargez la brochure  : Download

 

Repères pour adapter l’accompagnement des personnes autistes dans le contexte du Covid -19

Téléchargez la brochure : Download

 

UNE JOURNÉE MONDIALE DE L’AUTISME PLACÉE SOUS LE SIGNE DE LA MOBILISATION DANS LE CADRE DE LA CRISE SANITAIRE

Téléchargez le communiqué de presse : Download

 

Expressions faciales indispensables 

Alors que le manque de protections fait rage, de plus en plus de particuliers fabriquent leur propre masque. Parmi eux, Ashley, une Américaine de 21 ans, a développé un modèle transparent pour faciliter la communication avec les personnes sourdes. 

9 avril 2020 • Par Cassandre Rogeret / Handicap.fr…     https://informations.handicap.fr/a-covid-masque-transparent-sourds-12798.php

 

Maintien des droits pour les personnes en situation de handicap

L’Ordonnance n° 2020-312 du 25 mars 2020 relative à la prolongation de droits sociaux  stipule que les bénéficiaires des droits et prestations dont l’accord expire entre le 12 mars et le 31 juillet 2020 ou a expiré avant le 12 mars mais n’a pas encore été renouvelé à cette date, bénéficient d’une prolongation de la durée de cet accord d’une durée de six mois à compter de la date d’expiration de cet accord ou à compter du 12 mars s’il a expiré avant cette date, sans nouvelle décision de la CDAPH.

Il est précisé que ces dispositions sont applicables aux bénéficiaires des droits et prestations suivants, entre autres :

  • L’allocation aux adultes handicapés, et le complément de ressources ;
  • L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé et ses compléments ;
  • La carte mobilité inclusion ;
  • La prestation de compensation du handicap.

Pour plus de détails: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=9CA486BC4D45868D0DB48B9A5AF742E9.tplgfr23s_2?cidTexte=JORFTEXT000041755763&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000041755510

Bons solidaires, financés par le Conseil Départemental dans le cadre du COVID 19

Le Département a créé un dispositif d’aide d’urgence, sous la forme de chèques de paiement, pour les achats de denrées alimentaires et de produits d’hygiène de première nécessité, à destination des foyers haut-garonnais en situation de précarité accentuée par le contexte d’état d’urgence sanitaire.

 Ce dispositif concerne les familles qui bénéficient d’une aide départementale pour la restauration scolaire de leur enfant en collège, ainsi qu’aux familles et personnes isolées en situation de grande précarité. L’enveloppe financière de ce nouveau dispositif est estimée à 2 M€. 

Lien permettant l’instruction de demande de bons solidaires, financés par le CD dans le cadre du COVID 19 : 

 https://www.haute-garonne.fr/actualite/covid-19-des-bons-solidaires-pour-les-personnes-et-familles-precarisees-par-la-crise

PCH Aide Humaine au titre de l’Aidant Familial

La PCH Aide Humaine au titre de l’Aidant Familial  (et non au titre de l’emploi d’une tierce personne) n’est plus ni imposable ni soumis à des cotisations sociales (CSG/CRDS) et ceci rétroactivement pour les revenus de 2019 !

Ce dédommagement en tant qu’aidant est exonéré. La somme perçue au titre de cette prestation ne rentre donc plus dans le calcul de votre revenu fiscal de référence.

Plus besoin de remplir la fameuse déclaration (n°2042/bénéfices non commerciaux/non professionnel).

De ce fait, dans la déclaration de cette année ne pas indiquer le montant de la PCH Aide Humaine au titre de l’Aidant familial qui a été  perçu.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES

Pour les sourds et malentendants, il convient de joindre ces services en contactant le

114 (par fax ou sms).

3 NUMEROS : le 3919 – le 119 – le 116 006

Les pharmacies sont également des relais auprès desquels vous pouvez déclarer ces situations.

 + d’infos 

 

 

 

 

 

 

Distribution de masques - Message à destination des particuliers employeurs
Message du Conseil départemental de la Haute-Garonne 
À l’attention des bénéficiaires de la PCH et de l’APA qui sont particuliers employeurs    

Madame, Monsieur, 

Vous êtes bénéficiaire de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) ou de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), prestations assurées par le Conseil départemental de la Haute-Garonne, et vous êtes particulier employeur. 

 Dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons, le Conseil départemental de la Haute-Garonne met à votre disposition des masques chirurgicaux qu’il a pu acquérir directement, en sachant l’importance que cela représente pour vous. Le Conseil départemental peut ainsi quadrupler le nombre de masques prévus par l’Etat qui seront également distribués à cette occasion. Dans l’attente de la détermination d’un circuit d’accès aux masques en pharmacie qu’il appartient à l’Etat d’assurer, le Conseil départemental, bien que ce ne soit pas dans ses compétences, va assurer à titre exceptionnel, pour en faciliter l’accès, un rôle de distribution des masques aux particuliers employeurs. 

Des masques seront ainsi disponibles pour les bénéficiaires de l’APA et de la PCH qui sont particuliers employeurs : 

Pour les habitants concernés de Toulouse et de sa proche banlieue
Le mardi 14 avril de 09 H à 18 H
Et le mercredi 15 avril de 9 H à 18 H
à l’HOTEL DU DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE
1 rue de la Paix
31090 Toulouse Cedex 09 

Pour les habitants concernés sur le territoire du Nord toulousain
Le mardi 14 avril de 12 H à 18 H
Et le mercredi 15 avril de 9 H à 15 H
à la MDS (Maison des Solidarités) de BOULOC
2 Rue de la Gare
31620 Bouloc 

Pour les habitants concernés sur le territoire du Lauragais
Le mardi 14 avril de 12 H à 18 H
Et le mercredi 15 avril de 9 H à 15 H
à la MDS (Maison des Solidarités) de VILLEFRANCHE-DE-LAURAGAIS
75 Avenue de la Fontasse
31290 Villefranche-de-Lauragais 

Pour les habitants concernés sur le territoire du Sud toulousain
Le mardi 14 avril de 12 H à 18 H
Et le mercredi 15 avril de 9 H à 15 H
à la MDS (Maison des Solidarités) de CAZERES
11 Avenue de Saleich
31220 Cazères 

Pour les habitants concernés sur le territoire du Comminges
Le mardi 14 avril de 12 H à 18 H
Et le mercredi 15 avril de 9 H à 15 H
au CENTRE ADMINISTRATIF DEPARTEMENTAL DE SAINT-GAUDENS
DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA HAUTE-GARONNE
1 Place Jean Pegot
31800 Saint-Gaudens  

Nous vous invitons à venir récupérer ou à faire récupérer des masques dans ces points de distribution à la date et aux horaires indiqués. 

Il vous sera demandé, à vous ou à la personne qui vous représentera, de présenter une pièce d’identité (ou sa copie) ainsi qu’une attestation employeur (à télécharger sur le site du Cesu URSSAF) ou un bulletin de salaire. 

AFNOR : fabrication d’un modèle de masque, dit «masque barrière»

AFNOR met à disposition gratuitement un référentiel pour faciliter la fabrication d’un modèle de masque, dit « masque barrière ».  

Celui-ci vise à protéger la population saine, en complément des indispensables gestes barrières face au Coronavirus. 

La pénurie de masques chirurgicaux et FFP2 a suscité la multiplication de tutoriels et patrons pour la confection de masques de protection. Devant ce florilège de conseils et de modèles aux qualités hétérogènes et parfois douteuses, AFNOR a pris l’initiative de capitaliser sur une expertise collective de premier plan en produisant un document de référence proposant des exigences à satisfaire pour fabrication de nouveaux masques. C’est le document AFNOR Spec – Masques barrières, accessible gratuitement dans sa version 1.0 

Un document pour industriels et particuliers 

Les masques barrières répondent à un niveau d’exigence moins ambitieux que les masques chirurgicaux et FFP2 qui doivent être en priorité utilisés par les personnels de santé et les populations exposées. Répondant à des critères validés par près de 150 experts, les masques barrières ont pour ambition d’apporter une protection supplémentaire à toute personne saine, en complément des gestes barrières et de la mesure de distanciation… 

Ce document est aussi pensé pour guider celles et ceux qui disposent des matériaux et des compétences pour se lancer dans la confection artisanale. De nombreux schémas sont proposés dans le document, ainsi que des patrons prêts à l’emploi. 

Nous ne pouvons pas coller cette image à partir du Presse-papiers, mais nous pouvons l’enregistrer sur votre ordinateur et l’insérer à partir de cet emplacement.

 

En téléchargeant le document AFNOR Spec – Masques barrières, vous recevrez en pièce jointe, deux documents PDF: 

– Les exigences minimales pour la fabrication industrielle et artisanale
– Les tests à réaliser pour s’assurer de la qualité du masque barrière
– Des conseils pour l’utilisation et l’entretien
– Les matériaux à privilégier, les dimensions, les types de brides 

Une annexe donne également des patrons, à imprimer et à utiliser directement. 

Compléter les gestes barrières « Ce masque n’exonère à aucun moment des gestes barrières. C’est une protection supplémentaire pour les personnes saines lorsqu’elles se déplacent ou travaillent », résume Rim Chaouy, responsable de pôle santé et sécurité au travail d’AFNOR et pilote du projet. Le document AFNOR Spec – Masques barrières propose aussi un volet important de recommandations d’usage, pour des personnes non habituées à porter un masque. La performance de tout masque pouvant être détériorée par une mise en œuvre défaillante, ce point est extrêmement important. 

https://www.afnor.org/actualites/coronavirus-telechargez-le-modele-de-masque-barriere/ 

Scolarité

Pour les parents d’enfants accompagnés en temps normal par les Sessad. 

Comment est assurée la continuité pédagogique à domicile ? 

 Pendant la période de confinement et afin d’accompagner les familles, l’ensemble des professeurs des classes ordinaires et des unités d’enseignement, les coordonnateurs d’ULIS, les enseignants référents et les personnels médico-sociaux maintiennent un lien pédagogique avec les élèves et leur famille et transmettent des supports et documents pédagogiques accessibles et adaptés, le cas échéant avec l’appui d’AESH volontaires. Chaque académie dispose d’un numéro de téléphone dédié pour répondre à toutes les questions que les parents pourraient avoir sur la continuité pédagogique pour leur enfant en situation de handicap : 

Académie de Toulouse05 36 25 82 54 

Certains points les concernant sont également évoqués dans les FAQ publiées sur le site du ministère de l’Education Nationale. Elles sont mises à jour régulièrement sur la continuité pédagogique et les examens. : 

Continuité pédagogique : https://www.education.gouv.fr/sites/default/files/2020-04/coronavirus-covid-19-vademecum-continuit-p-dagogique-mise-jour-au-1er-avril-2020–66201.pdf 

Examens : https://www.education.gouv.fr/bac-brevet-2020-les-reponses-vos-questions-303348 

 

Bac, brevet 2020 : les réponses à vos questions | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse 

www.education.gouv.fr 

Compte tenu de la situation sanitaire, des aménagements des épreuves des examens nationaux ont été décidés. Consultez toutes les réponses à vos questions pour les examens du bac, brevet, CAP, BEP et BTS

Examens, contrôle continu, qu’est-il prévu pour les aménagements ? 

 Les adaptations et aménagements obtenus durant la scolarité dans le cadre d’un PAI, PAP ou PPS seront mis en œuvre sans autre avis (médical ou administratif) quelles que soient les modalités de l’examen. 

Mon enfant n’a pas accès aux ressources numériques (pas d’accès internet ou difficultés liées au handicap), comment disposer des supports et documents pédagogiques en format papier ? 

  Les élèves ne disposant pas des outils numériques adéquats ou dont les situations de handicap ne permettent pas d’utiliser ces outils bénéficient du partenariat noué entre le ministère de l’Education nationale et La Poste qui permet l’acheminement des devoirs par courrier postal grâce au dispositif « devoirs à la maison ». 

« Devoirs  à la maison » : https://www.education.gouv.fr/continuite-pedagogique-l-education-nationale-et-la-poste-mobilisees-pour-maintenir-le-lien-avec-les-303321 

Continuité pédagogique : l’Éducation nationale et la Poste mobilisées pour maintenir le lien avec les élèves et leurs familles | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse 

www.education.gouv.fr 

Dans le contexte de crise sanitaire actuelle, l’Éducation nationale et la Poste se mobilisent pour garantir la continuité pédagogique à tous les élèves en France métropolitaine et en Outre-mer

Les bonnes pratiques pour éviter les tentatives de fraudes

En savoir plus 

La pandémie de COVID-19 apparaît comme une véritable aubaine pour les cybercriminels qui multiplient les tentatives de fraude. Durant cette période,  
il est donc important de redoubler d’attention pour ne pas tomber dans les pièges.  
 
HSBC ne vous demandera jamais par téléphone ou par e-mail des informations confidentielles telles que vos identifiants de connexion à votre banque à distance.

Découvrez les principaux scenarii de fraudes liés au Coronavirus et visant principalement à vous dérober vos informations personnelles ou confidentielles :

Les e-mails de phishing ou hameçonnage usurpent l’identité d’établissements bancaires, de services de l’Etat, d’entreprises publiques et privées ou d’associations. Leur objectif est de récupérer des informations confidentielles ou de diffuser un virus informatique (malwaresou ransomwares). Parmi les motifs qui reviennent fréquemment : informations, mesures de sécurité à prendre en compte et campagnes de soutien à la lutte contre le Covid-19. 

Bonnes pratiques 

En cas de doute, ne cliquez jamais sur les liens et n’ouvrez pas les  pièces-jointes 

Ne répondez jamais à un e-mail vous demandant la communication 
de vos informations personnelles (identifiants de connexion, coordonnées bancaires, numéro de carte bancaire, etc.)

Ne vous connectez jamais à votre banque à distance ou à un site commerçant depuis un lien de connexion contenu directement dans un e-mail

Appels Frauduleux

Les appels téléphoniques frauduleux sont émis par des personnes usurpant l’identité d’une tierce personne, société ou organisme pour vous dérober des informations personnelles ou confidentielles.

Bonnes pratiques

Soyez attentifs à des appels téléphoniques d’origine inconnue ou inattendus

Ne révélez jamais vos informations personnelles ou bancaires par téléphone (identifiants de connexion, coordonnées bancaires, numéro de carte bancaire, etc.)

Arnaques COVID-19

De nombreuses arnaques pullulent actuellement en lien avec le COVID-19 ou en raison de notre confinement actuel :

Ventes de gants, masques, gels hydro-alcooliques, médicaments miracles, faux appels aux dons…

Propositions de décontamination de logements
Faux placements disponibles principalement sur Internet et proposant des rendements importants
 
Bonnes pratiques
Soyez vigilants avec toutes les offres et appels aux dons qui proviennent de manière non sollicitée par email ou sont disponibles sur Internet
Ne laissez pas rentrer d’inconnus à votre domicile sous prétexte d’une décontamination, même si ces personnes se revendiquent comme appartenant à un organisme d’Etat ou de la Municipalité
Méfiez-vous des offres de placement trop attractives et consultez la liste noire des sites d’investissement frauduleux référencés par l’AMF (en savoir plus via notre page dédiée Alerte Fraude).
 
Bon à savoir
En cas de doute sur une communication de votre banque, n’hésitez pas à confirmer son authenticité en contactant votre agence par messagerie sécurisée, e-mail ou téléphone. 
 
Comment éviter les fraudes bancaires ?
FALC-Comment ranger ses courses pendant le confinement

Téléchargez le document : Download

Rechercher

Generic selectors
Recherche exacte
Rechercher dans les titres
Rechercher dans les contenus
Rechercher dans les articles
Rechercher dans les pages
Filtrer par catégories
A la une
Actualités générales
Bien vieillir à l'Union
Culture
Travaux

Prochains événements

  1. ANNULE – LA FÊTE DU PARC

    samedi 13 juin
  2. ANNULE – 16ème ÉDITION DU MARATHON DES MOTS

    samedi 27 juin - 08:00 à 17:00

Newsletter de L'Union

Votre inscription est prise en compte!

Share This